Retour

L'inondation de la route 111 irrite les automobilistes à Sullivan

Une portion inondée de la route 111 à la hauteur de Sullivan cause des maux de tête aux automobilistes depuis mardi.

Avec les informations d'Émilie Parent-Bouchard

Le dégel tardif des lacs Stabel et Blouin, situés à proximité de la route, cause cette situation, puisque l'eau ne peut s'écouler librement, explique Transports-Québec.

Le conseiller en communications Luc Adam précise qu'une solution à long terme pour régler cette situation, qui se répète d'année en année, est étudiée par le ministère, mais que la situation ne pourra pas être réglée avant quelques années.

« On veut remonter la route de plus d'un mètre, mais c'est un projet qui est quand même très complexe, parce qu'à cet endroit-là, la capacité portante des sols est très faible, c'est très mou. Même si on ajoute du gravier pour remonter la route, au bout de quelques ans, elle va s'enfoncer. Il faut prendre des techniques particulières. Ce sont des techniques qu'on a utilisées dans le cadre de la voie de contournement de Rouyn-Noranda, par exemple », précise-t-il.

Il ajoute que le débit quotidien de 14 000 automobiles et l'absence de détour possible complexifie la programmation de ces modifications au tracé de la route.

La sécurité civile aux aguets

Par ailleurs, la sécurité civile suit le niveau des cours d'eau de la région avec attention.

Le directeur régional de la sécurité civile et de la sécurité incendie pour l'Abitibi-Témiscamingue et le Nord-du-Québec, Gaétan Lessard, explique être en lien avec les municipalités de la région où le débordement des cours d'eau est plus fréquent.

« On s'attend évidemment toujours à regarder du côté de la riviève Harricana à Amos. On regarde aussi du côté de Rouyn-Noranda avec la rivière Kinojévis, les lacs Beauschatel, Bruyère. Du côté de Duparquet aussi, il y a des zones qui sont plus sous surveillance quand commencent les crues printanières », affirme M. Lessard.

La pluie attendue au cours des prochains jours pourrait compliquer la situation.

Le directeur régional de la sécurité civile invite d'ailleurs les riverains à rapporter à leur municipalité toute hausse anormale du niveau des cours d'eau.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine