Retour

L'Organisme Bassin Versant du Témiscamingue ne pourra maintenir le rythme de ses activités

L'organisme des bassins versants du Témiscamingue (OBVT) ne pourra pas maintenir le rythme soutenu de ses activités. C'est la conclusion à laquelle il doit se résoudre à l'issue de la présentation du budget provincial, qui ne prévoit pas de support financier pour les actions prévues au plan directeur de l'eau (PDE) des organismes de bassins versants (OBV) du Québec.

Pour maintenir le même rythme d'activités et agir sur les 131 actions du PDE du bassin versant du Témiscamingue, l'OBVT aurait besoin de trois fois plus que les 125 000 $ qu'il reçoit du gouvernement provincial.

Le directeur général, Pierre Rivard, anticipe des effets contreproductifs pour son organisation à court terme. « Ce qu'on prévoit pour la prochaine saison, c'est de réduire les activités. Comme l'an passé on avait 24 stations d'échantillonnage, on va en avoir seulement sept cette année. On faisait beaucoup d'activités aussi pour contrer les espèces exotiques envahissantes en faisant le lavage de bateaux, en faisant beaucoup de sensibilisation à l'aide d'une station de lavage de bateaux qu'on promenait ici et là. Toutes les activités qu'on va réaliser vont être réduites peut-être au tiers de ce qu'on réalisait les dernières années », dit-il.

L'OBVT devra aussi se résoudre à ne pas embaucher les deux agents de sensibilisation à l'environnement qu'il embauchait auparavant pour la période estivale.

La sortie publique de l'OBVT fait suite à celle, la semaine dernière, du Regroupement des organismes de bassin versant du Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine