Retour

L'ultimate frisbee, un sport très populaire en Abitibi-Témiscamingue

VIDÉO - La Fédération québécoise d'ultimate (FQU) et des joueurs professionnels de Montréal étaient en tournée dans des écoles cette semaine pour faire connaître leur sport. Il s'agit d'une première en Abitibi-Témiscamingue. L'ultimate se joue avec un frisbee et sans contact. Notre journaliste Vanessa Limage a constaté combien ce sport qui gagne en popularité au Québec fait aussi des adeptes dans la région.

Avec les informations de Vanessa Limage

Dans le gymnase de l'école d'Iberville à Rouyn-Noranda, ils sont près de 90 à suivre un atelier avec la FQU. Les élèves apprennent à manier le disque et à adopter des stratégies.

Le directeur général de la FQU, Nicolas Vanasse, soutient que la région détient un nombre imposant d'adeptes du sport. « Étonnement, en Abitibi, il y a plus de 400 joueurs de frisbee. La fédération en compte environ 6000. L'Abitibi, c'est considéré quand même comme une grosse association, note-t-il. Notre but, dans les prochaines années, c'est vraiment qu'un jeune, en sortant de l'école primaire, soit capable de lancer une balle, un ballon et un frisbee. »

Camay Leblond-Lussier, 14 ans, a apprécié cette nouvelle expérience sportive. « C'était vraiment le fun, on a appris de nouvelles techniques », dit-elle.

Karl Goulet, 16 ans, affirme pour sa part que les formateurs « ont essayé de transmettre la passion, donc j'ai bien aimé ça. Puis là, j'ai appris qu'on avait une ligue, à Rouyn-Noranda qui ouvrait en mai, puis ce serait une activité intéressante pour un été! », lance-t-il.

Pour l'animateur à la vie étudiante à la commission scolaire de Rouyn-Noranda, Kevin Lambert, les cliniques d'ultimate permettent de faire rayonner un sport encore méconnu du large public. « On va chercher des gens qui peut-être ne se plaisaient pas dans l'offre actuelle et découvre un sport », mentionne-t-il.

Il y a des équipes scolaires d'ultimate se trouvent à Rouyn-Noranda, Amos et Val-d'Or.

La Fédération québécoise d'Ultimate souhaite que ces tournées dans les régions du Québec permettent d'acquérir un plus grand nombre de membres au niveau professionnel. La FQU note une progression de 10 % depuis 2009, année de sa création.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine