Retour

La cause de l'incendie qui a fait trois morts à La Corne en mars 2015 restera inconnue

La cause de l'incendie qui a tué Robert Durand et ses deux enfants dans leur domicile de La Corne le 12 mars 2015 restera inconnue selon les rapports rendus publics par le coroner vendredi. On confirme cependant que le décès est accidentel et que la thèse criminelle ou l'hypothèse d'un suicide sont écartées.

Avec les informations d'Émélie Rivard-Boudreau

Dans la nuit du 11 au 12 mars 2015, Robert Durand, 30 ans, et ses deux enfants, Angélie Durand, 5 ans, et Loïc Durand, 2 ans, ont péri dans l'incendie de leur résidence.

Les rapports du coroner révèlent que les techniciens de la Sûreté du Québec (SQ) n'ont pas pu établir l'origine de l'incendie vu l'étendue des dommages. La cause exacte de l'incendie donc n'a pas pu être déterminée.

Thèse criminelle écartée

On précise cependant que la thèse criminelle est écartée par les policiers. Aucune trace d'accélérant sur les lieux ou sur les corps n'a été découverte.

Le rapport indique que rien dans l'attitude de Robert Durand, ni dans sa situation, ne permet non plus de croire à la thèse du suicide. Selon des conversations que Robert Durand a eues avec des proches, il aurait chauffé son poêle à bois et serait allé se coucher le soir du 11 mars 2015.

Un poêle au bois déficient?

Le poêle au bois était la principale source de chauffage du domicile. L'équipement était récent, mais avait déjà éprouvé des problèmes, qui avaient, semble-t-il, été réglés.

Le soir de l'incendie, le service d'urgence 9-1-1 a été appelé à 00h37. Moins de dix minutes plus tard, les pompiers étaient sur les lieux, mais n'ont pas réussi à maîtriser l'incendie avant 2h30 dans la nuit. Les corps ont été retrouvés le 12 mars dans l'après-midi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine