Retour

La Chambre de commerce de Val-d'Or veut attirer la clientèle autochtone

La Chambre de commerce de Val-d'Or veut entreprendre des démarches auprès du gouvernement du Québec pour faciliter les transactions commerciales avec les autochtones. Selon l'organisme, les clients autochtones préfèrent se rendre en Ontario pour faire leurs achats.

Avec les informations de Sandra Ataman

En Ontario, les autochtones n'ont pas à remplir de formulaire pour être exemptés de la taxe provinciale, tandis qu'au Québec, ils doivent remplir, eux-mêmes, les formulaires de remboursement.

Le président de la Chambre de commerce, Stéphane Ferron souhaite que les commerçants soient aussi compétitifs que ceux de l'Ontario.

« C'est Val-d'Or le point de chute. Je souhaite que ça le demeure et qu'on devienne aussi compétitif que les autres et qu'ils disent, moi pour le même item, tu n'as pas de taxe. En tout cas, tu n'as pas à t'en occuper. Parce qu'ils pourraient remplir le petit formulaire et s'en retourner chez eux, mais c'est de la paperasse que nos clients autochtones n'ont pas le goût de faire », explique Stéphane Ferron.

Il souhaite « trouver une façon administrative ou politique de gérer à Val-d'Or pour être au moins aussi compétitif que les autres. »

Air Creebec appuie la démarche

La chef des opérations chez Air Creebec, Tania Pash, se réjouit des démarches de la Chambre de commerce de Val-d'Or.

« Bien nous, Air Creebec, on voyage le monde, alors il y a moins de monde qui vont voyager avec Air Creebec destination de Val-d'Or. Ils vont prendre leur voiture pour aller dans les villes où ils ne paient pas de taxes. Ils vont aller magasiner ailleurs comme en Ontario, dans les grands centres urbains », a expliqué Tania Pash.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque