Retour

La Chambre de commerce de Val-d'Or veut rétablir la relation de confiance avec les Autochtones

La Chambre de commerce de Val-d'Or a dévoilé ce matin un plan d'action pour favoriser les affaires et rétablir une relation de confiance avec les Autochtones. Ce plan a été bâti à la suite du boycottage de Val-d'Or par des communautés autochtones, l'automne dernier. Il se réalisera en trois phases, entre 2016 et 2020, et se divise en quatre champs d'intervention, soit la gouvernance, le réseautage, l'entreprenariat et l'employabilité.

Avec les informations d'Émélie Rivard-Boudreau

Parmi les 38 mesures envisagés, on retrouve des campagnes de sensibilisation, des visites dans les communautés, l'affichage en algonquin et en cri devant les commerces et augmenter la représentativité des Autochtones dans les différentes instances de la Chambre.

Le président de la Chambre de commerce, Marcel Jolicoeur, assure que son équipe pourra faire le travail. « Si l'équipe en place est débordée et on a besoin d'embaucher du monde pour le faire, on va le faire, dit-il. On va mettre les budgets en conséquence. C'est un projet ambitieux, c'est un projet qui nous tient à cœur et qui tient à cœur aux commerçants, parce qu'on a validé tout ça avec nos partenaires qui sont dedans, et tout ça, c'est parce qu'on a l'intention que ça fonctionne comme ça fonctionnait déjà, être [disponible] au public pour qu'il sache ce que l'on fait, et être transparent. »

Satisfaction chez Air Creebec

La chef des opérations chez Air Creebec, Tanya Pash, voit d'un bon oeil le plan d'action de la Chambre de commerce de Val-d'Or. Elle croit que ces actions sont pertinentes et qu'elles seront durables.

« La vision qu'ils ont eu, n'est pas juste pour cette année. Ils ont un comité de suivi, c'est ça qui va être la clé, parce que des fois on fait certaines démarches, puis après une couple de mois on les oublie. Là, c'est un plan de quatre ans, puis il y a un comité de suivi, alors, je m'attends qu'il y ait de bonnes choses qui sortent de ça [...] Déjà, on a été impliqués des les solutions et on va continuer de collaborer avec tout le monde ici à Val-d'Or, puis avec les communautés autochtones dans le Nord », dit-elle.

Le Secrétariat aux alliances économiques nation crie-Abitibi-Témiscamingue salue l'initiative

La directrice des opérations du Secrétariat aux alliances économiques nation crie-Abitibi-Témiscamingue, Chantale Hamelin, ne croit pas que le plan d'action de la Chambre de commerce interfère avec les activité de son organisation. « Le Secrétariat aux alliances économiques travaille avec toutes les chambres de commerce de la région, rappelle-t-elle. Alors, je salue l'initiative de la Chambre de commerce de Val-d'or, avec un plan d'action où l'on retrouve déjà des actions qui se faisaient avec le Secrétariat, et puis, si on peut en faire davantage, tant mieux. Je trouve que le leadership de la Chambre de commerce de Val-d'Or, ils devaient le prendre. Le timing est idéal pour le faire. »

Parmi les projets envisagés, on retrouve des campagnes de sensibilisation, des visites dans les communautés, l'affichage en algonquin et en cri devant les commerces et augmenter la représentativité des Autochtones dans les différentes instances de la Chambre de commerce.

Plus d'informations et de réactions suivront.

Plus d'articles

Commentaires