Retour

La Chambre de commerce préoccupée par la mobilisation des CPE

La Chambre de commerce et d'industrie de Rouyn-Noranda est préoccupée par les journées de mobilisation dans les Centres de la petite enfance (CPE) de la région.

Son président, Jean-Claude Loranger, invite les représentants des services de garde et le gouvernement à s'entendre sur un calendrier de négociations. Selon lui, certaines entreprises sont inquiètes de voir leurs employés s'absenter en cas de journées éventuelles de fermeture dans les CPE.

Jean-Claude Loranger est toutefois sensible à l'importance de ces services pour l'éducation des enfants.

« On ne peut pas, comme Chambre de commerce, dire au gouvernement et aux CPE : ''entendez-vous''. On pense que quelque part, il y a peut-être un exercice de rationalisation budgétaire à faire, mais il ne faut pas que ça se fasse au détriment de la clientèle, ça, c'est clair, c'est une valeur sociale qui est importante, explique-t-il. Et les CPE, ça a contribué à mettre de la main-d'oeuvre féminine sur le marché et pour certaines entreprises, c'est important, donc il ne faut pas que ces coupures [sic] budgétaires-là menacent les CPE. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine