Retour

La Chine cesse l'importation de certaines matières recyclables : aucun impact en Abitibi-Témiscamingue

Les municipalités de l'Abitibi-Témiscamingue n'auront pas à réduire la quantité de matières recyclables envoyées au Centre de tri Tricentris de Gatineau.

Avec les informations de Boualem Hadjouti

Depuis le début de l'année, la Chine impose des restrictions plus sévères quant au nombre de contaminants dans les matières recyclées importées, et des centres de tri du Québec doivent trouver d'autres marchés.

Le centre de tri Tricentris affirme que ses revenus vont baisser puisqu'il va devoir vendre à rabais ses matières sûres ailleurs qu'en Chine.

Le directeur général Frédéric Potvin dit que son entreprise va investir pour améliorer la qualité de ses matières, mais que pour l'Abitibi-Témiscamingue, le tri est déjà de qualité.

« Nous, on encourage nos clients, nos membres à communiquer avec leurs citoyens pour améliorer le contenu des bacs pour en réduire le nombre de contaminants comme on fait depuis 20 ans, mais on ne va pas mettre des restrictions, on ne va pas adopter une attitude coercitive, dit-il. Votre population fait un excellent travail, on apprécie recevoir vos matières », explique Frédéric Potvin.

La MRC de La Vallée-de-l'Or envoie environ 5 000 tonnes de matière recyclable au Centre de tri Tricentris.

Le directeur du Service de l'environnement Marco Veilleux est heureux d'apprendre qu'il n'aura pas à réduire la quantité de déchets qu'il envoie à Gatineau.

Il rappelle par ailleurs que ce n'est pas dans l'intérêt de la région d'avoir un centre de tri pour le moment. « Le fait d'avoir ici plutôt qu'a Gatineau ne changerait rien à l'état du marché. Tout ce qu'on ferait, c'est qu'on assumerait une plus grande part du problème ici en ayant à rentabiliser un nouveau centre de tri sans avoir déjà des filières d'établi. Le danger là-dedans c'est que si on part un centre de tri alors qu'on n'a pas ne nécessairement l'expérience, on doit développer toutes les filières pour exposer le recyclage. »

Plusieurs municipalités de la MRC d'Abitibi font affaire avec une autre entreprise qui se charge de trouver un autre centre de tri pour leurs matières recyclables.

Plus d'articles