Retour

La Conférence des préfets questionnent l'objectif du Fonds d'appui au rayonnement des régions

La Conférence des préfets de l'Abitibi-Témiscamingue s'inquiète des intentions gouvernementales quant au Fonds d'appui au rayonnement des régions (FARR).

Avec les informations d'Émilie Parent-BouchardCe fonds devait servir à financer des projets de développement régionaux déterminés selon les priorités de chaque région.Il devait être disponible dès le début de la présente année fiscale, c'est-à-dire à partir du mois d'avril, mais son entrée en vigueur tarde à se concrétiser.

Critères précis et restrictifsLa Conférence des préfets craint que ce fonds soit en fait un programme gouvernemental qui déterminerait des critères bien précis et contraignants pour l'allocation des capitaux.Selon le maire de Rouyn-Noranda et président de la Conférence des préfets, Mario Provencher, le ministre régional, Luc Blanchette, se range derrière les élus de la région dans ce dossier.

Mario Provencher indique que lors d'une rencontre avec le ministre tenue la semaine dernière, les élus auraient d'ailleurs convenu d'acheminer une lettre au ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, Martin Coiteux, pour faire valoir leur point de vue.Appui de Luc Blanchette« Le ministre Blanchette nous appuie là-dedans. Lui aussi est déçu de voir que les fonctionnaires mettent le nez là-dedans malgré les consultations menées par le ministre Coiteux qui a fait le tour du Québec. On a tous demandé, les régions, d’avoir un peu d’argent pour faire de la concertation. Mais c’est sûr qu’avec un programme, tu fit dans le programme ou tu fit pas », estime-t-il.

Mario Provencher espère d'ailleurs que d'autres régions du Québec emboîteront le pas aux élus de l'Abitibi-Témiscamingue.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine