Retour

La Fabrique à légumes de Mont-Brun : cultiver et donner à la communauté

À Mont-Brun, la Fabrique à légumes prend de l'expansion. Après s'être doté d'une serre et d'une nouvelle parcelle de terre à cultiver cet été, le projet de jardin communautaire se tourne vers la transformation. Et tout cela au profit de la communauté.

Avec les informations d'Émilie Parent-Bouchard

Dans la cuisine du Cercle des fermières, Line Sylvain tranche des concombres à la mandoline pour faire des cornichons. « On donne au suivant, puis c'est des bons produits. Je suis contente d'amener les produits de l'Abitibi-Témiscamingue, plus particulièrement d'ici, les amener ailleurs, autrement. Il y a des gens qui aiment ça goûter des choses nouvelles », dit-elle.

Depuis sa retraite, elle transforme les récoltes du jardin communautaire. Devant elle, Lina Gignac s'affaire à trancher des tomates avant de les faire confire. Son handicap visuel est loin de ralentir la production. « Même si on est non-voyant, on a nos trucs pour travailler avec les couteaux. Je travaille beaucoup avec mes doigts. L'odeur aussi. J'ai toujours aimé travailler dans la cuisine, pour moi c'est une relaxation, ce n'est pas une corvée », affirme-t-elle.

La mission de la Fabrique à légumes, c'est justement de produire des légumes sains, mais surtout de redonner à la communauté, comme l'explique le président de la corporation de développement économique de Mont-Brun, Jean-Claude Gagné. « On essaie de tout transformer, ça nous donne un meilleur retour sur nos efforts, explique-t-il. On a un fonds qu'on appelle un fonds solidaire [...] On se concentre un peu sur les personnes âgées, les jeunes... On peut nous faire une demande en aide, c'est discret, si il y a quelque chose... le fonds est là. »

Les vinaigres, marinades et autres salades fraîches de la Fabrique à légumes sont vendus au marché public de Rouyn-Noranda. Et les framboisiers, pommiers et cassissiers plantés à la fin de l'été ouvrent la porte à de nouvelles recettes pour l'an prochain...

Plus d'articles

Commentaires