Retour

La Fonderie Horne n'était pas conforme le 24 mai dernier

La Fonderie Horne, de Glencore, a reçu un avis de non-conformité du ministère de l'Environnement pour des émissions de dioxyde d'azote le 24 mai dernier. Ce jour-là, une photo du panache de fumée qui avait circulé sur les réseaux sociaux avait suscité plusieurs réactions.

Un reportage de Guillaume Rivest

Au moment des faits, la Fonderie Horne avait affirmé respecter les normes.

La photo prise par Karelle Falardeau du panache de fumée jaune sortant de la cheminée de la Fonderie Horne avait rapidement fait le tour des réseaux sociaux le 24 mai dernier.

Elle est déçue d'apprendre que la Fonderie Horne n'a pas respecté les normes d'émission d'oxyde d'azote du ministère de l'Environnement.

« De savoir que, encore au-delà de ce qui est censé être régulier, on profite d'un shut down pour évacuer. Je trouve que c'est un non-respect envers la population, un non-respect des gens », déplore-t-elle.

Une source de pollution atmosphérique

En 2012, l'Institut national de la santé publique a publié le Bilan de la qualité de l'air au Québec en lien avec la santé de 1975 à 2009. L'étude mentionne que l'oxyde d'azote est l'une des sources principales des pluies acides.

Toujours selon l'étude, une exposition quotidienne à l'oxyde d'azote peut occasionner plusieurs problèmes comme une diminution de la capacité pulmonaire ou une augmentation des symptômes respiratoires chez les asthmatiques.

Au mois de mai, la Fonderie Horne affirmait avoir suivi un protocole rigoureux et ajoutait que toutes les modélisations avaient démontré un respect, en tout temps, des normes applicables.

Après avoir reçu un avis de non-conformité, la Fonderie Horne maintient cette explication.

L'entreprise a refusé d'accorder une entrevue pour commenter l'avis de non-conformité.

Plus d'articles

Commentaires