Retour

La grève des heures supplémentaires est évitée à la Ville de Val-d'Or

La grève des heures supplémentaires, à la veille de Noël, est évitée à la Ville de Val-d'Or. Une entente de principe est survenue entre la municipalité et ses salariés après un sprint de négociations de trois jours.

Les travailleurs de la Ville de Val-d'Or ont voté pour l'entente de principe dans une proportion de 87,34 %.Leur nouveau contrat de travail est d'une durée de sept ans, jusqu'au 30 novembre 2022. Il prévoit des augmentations de salaire variant entre 2 et 2,9% par année.

La conseillère de la section locale 128 du Syndicat de la fonction publique (SCFP), Marjolaine Boutin, se réjouit de pouvoir éviter les moyens de pression qui devaient débuter à la veille de Noël.

« On a négocié de façon intense, et vendredi, à la fin de la journée, on en est venus à une entente à présenter aux membres. Ça a bougé. Je ne sais pas si ce sont les moyens de pression qu'on avait émis, mais ça a bougé à la table de négociations », explique-t-elle.

Les travailleurs ont aussi obtenu une augmentation des primes de nuit et des allocations de repas. Ils bénéficieront également d'une quatrième semaine de vacances après six ans de service, contre sept ans dans le précédent contrat.

La nouvelle convention collective doit être ratifiée en janvier prochain.

Plus d'articles

Commentaires