Pour la Saint-Patrick, plus de 13 millions de pintes de bière seront soulevées partout sur la planète. À cette occasion, notre chroniqueur santé, le thérapeute sportif Laurent Barry, s'est demandé si la Guinness, une stout irlandaise connue à travers le monde pour sa saveur particulière, était bonne pour la santé. 

Dans les années 1920, une campagne publicitaire proclamait, sans aucune preuve scientifique, que la Guinness était bonne pour la santé - « Guinness is good for you », disait alors le slogan. Depuis, plusieurs études ont démontré que la consommation modérée d'alcool, soit une consommation par jour pour les femmes et deux consommations par jour pour les hommes, peut entraîner une réduction du risque de décès par maladie cardio-vasculaire.

Il y a près d'une décennie, des chercheurs de l'Université du Wisconsin étoffaient également la démonstration scientifique selon laquelle la Guinness était effectivement bonne pour la santé : leurs recherches concluaient que de consommer une pinte par jour serait l'équivalent de prendre une aspirine. Seul bémol : la consommation modérée d'alcool peut aussi augmenter le risque de cancer du sein.

Il va bien entendu de soi que la consommation doit demeurer modérée puisque la consommation excessive expose les buveurs à des risques élevés pour la santé : problèmes de foie, risques élevés de plusieurs cancers et fonctions cérébrales réduites.

Propriétés nutritionnelles

La bière se distingue aussi favorablement des spiritueux et du vin, car plus d'ingrédients entrent dans sa composition, ce qui procure une variété de vitamines et minéraux, notamment les vitamines B. Les probiotiques contenus dans la levure constituée de champignons microscopiques, le micro-organisme Saccharomyces cerevisiae, digèrent aussi le sucre et l'amidon des céréales et aident à la formation de la thiamine, essentielle au métabolisme des hydrates de carbone et du gras.

La consommation de la bière est également plus avantageuse que le vin et les spiritueux parce qu'elle contient généralement un pourcentage d'alcool moins élevé que ces derniers. La Guinness se démarque pour sa part des autres bières, car elle contient davantage de fer et de flavonoïdes, considérés du point de vue de l'alimentation comme des antioxydants.

Pour un gain nutritionnel encore plus important et pour agrémenter les festivités du vert emblématique de la Saint-Patrick, pourquoi ne pas accompagner votre Guinness de quelques croustilles de kale? Bonne Saint-Patrick!

D'après la chronique santé du thérapeute sportif Laurent Barry

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine