Retour

La jeunesse autochtone pour combler la pénurie de main-d'oeuvre

En cette Journée nationale des Autochtones, le directeur du développement social et de l'emploi de Pikogan invite les employeurs de la région à penser aux jeunes de sa communauté pour contrer la pénurie de main-d'oeuvre.

Normand Morin mentionne que le taux de chômage dans la communauté est de près de 30%.

Les jeunes sont aussi très nombreux.

Il était l'invité ce matin à l'émission Des matins en or, en direct de Pikogan.

J'entends parler beaucoup d'immigration au niveau de la pénurie de main-d'oeuvre et moi j'invite la population à solliciter beaucoup plus les gens des communautés, dit-il. On est présent sur le territoire, on n'est pas loin et l'intégration pour les gens des premières nations ce n'est pas difficile. On a 17% de la population avec un statut d'étudiant.

Plus d'articles