Retour

La Ligue nationale de hockey boude-t-elle la LHJMQ?

La Ligue nationale de hockey aurait un préjugé défavorable à l'endroit des joueurs issus de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). C'est ce que soutient l'ancien directeur général des Foreurs de Val-d'Or, Alexandre Rouleau, qui agit maintenant comme dépisteur pour les Blackhawks de Chicago.

Un texte d'Émilie Parent-Bouchard, d'après une entrevue réalisée par Annie-Claude Luneau

Au total, seulement 14 joueurs de la LHJMQ ont été choisis par des équipes de la LNH, à la grande déception du commissaire de la ligue, Gilles Courteau.

Selon Alexandre Rouleau, les joueurs de la LHJMQ partent d'emblée avec une prise. 

« Malgré les bonnes performances des joueurs lors des tournois internationaux, lors de la Coupe Memorial, malgré la bonne tenue des équipes du Québec, il reste qu'il y a une espèce d'idée, en tout cas je pense, une idée ou un concept envers les joueurs québécois, qui est une vieille mentalité, qui flotte encore au-dessus. Mais c'est sûr que des fois, il faut quand même se poser la question, parce qu'il y a quand même des joueurs de talent qui n'ont pas vu leur nom sortir malheureusement. Des fois, c'est à se poser la question, s'ils avaient évolué dans une autre ligue ou dans un autre pays, est-ce que ça aurait pu jouer en leur faveur? », se questionne-t-il. 

Rappelons que parmi les joueurs des équipes de l'Abitibi-Témiscamingue, Julien Gauthier, des Foreurs de Val-d'Or et Gabriel Fontaine, des Huskies de Rouyn-Noranda, ont respectivement été repêchés par les Hurricanes de la Caroline et les Rangers de New York. Plusieurs ont cependant été déçus que le Rouynorandien Jacob Neveu ne trouve pas preneur.

Plus d'articles

Commentaires