Retour

La loi 130 réglera le problème de découverture en anesthésie, dit le CISSS-AT

Le Centre intégré de santé et de service sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT) soutient que le problème de découverture en anesthésiste dans la région sera réglé lorsque la loi 130 sera appliquée.

Avec les informations de Marc-Olivier Thibault

Le CISSS-AT répondait ainsi à la plus récente sortie de la MRC de Témiscamingue qui se dit préoccupée par l'inaction et le silence des dirigeants de l'établissement de santé.Le président-directeur général du Centre intégré Yves Desjardins a tenu à rappeler les investissements des dernières années au Témiscamingue.Il cite la rénovation de la salle d'urgence de l'hôpital Témiscaming-Kipawa au coût de 320 000 dollars et celle, à venir, de l'hôpital de Ville-Marie au coût de 44 millions de dollars.Quant aux multiples découvertures en anesthésiste, Yves Desjardins s'en remet à loi 130 qui permettra aux établissements du réseau de la santé d'émettre des obligations de couvertures aux médecins.

Cette loi est toujours en négociation entre le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, et les différentes associations professionnelles.Parmi les autres avancées pour le secteur du Témiscamingue, Yves Desjardins évoque le recrutement, qu’il estime « sans précédent » depuis 2015 de 10 nouveaux médecins de famille.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine