Le site historique de la Maison du Frère-Moffet, situé à Ville-Marie au Témiscamingue, propose une nouvelle exposition temporaire consacrée à la fanfare de Ville-Marie et au berceau de la musique témiscamienne.

Avec les informations de Lise Millette

Les visiteurs qui se présenteront à la plus vieille maison encore existante du Témiscamingue pourront plonger dans l’histoire pour découvrir le rôle qu'occupait cette fanfare occupait dans chacune des grandes occasions, comme le précise le coordonnateur de la Maison du Frère-Moffet, Dominic Bérubé.

C’est une fanfare créée en 1895 et qui a duré jusqu’en 1960 environ. C’est beaucoup de recherches et c’est super intéressant de voir comment la fanfare s’impliquait dans tous les événements à Ville-Marie. Par exemple, quand le Météor arrivait avec des personnages de marque, la fanfare était au quai, même en pleine nuit avec des flambeaux, pour jouer un air aux nouveaux arrivants dans la région.

L’exposition présente des photos datant de 1895 jusqu’aux années 1940 environ, de vieilles partitions et un instrument d’époque utilisé par un membre de la fanfare a été prêté par une famille de la région pour la saison.

Une motivation plus personnelle se cache derrière cette exposition, avoue le coordonnateur Dominic Bérubé.

Je suis musicien et je trouve qu’il n’y a pas une grande tribune pour les musiciens témiscamiens qui sont aussi compositeurs. Je me suis dit, je vais retracer l’histoire de la musique au Témiscamingue et ça m’a emmené au club de Ville-Marie, fondé en 1895, et ensuite à la création de la fanfare. Ça a été le premier band de la région et j’ai découvert que Lorrainville a eu une fanfare aussi et Témiscamingue qui avait le Témiscaming Boy’s Band.

Outre l’exposition sur la fanfare de Ville-Marie, la Maison du Frère-Moffet revient également cette année avec ses ballades en vélo-taxi, un spectacle extérieur gratuit, de même que des activités et ateliers chaque semaine.

Plus d'articles