La corporation Royal Nickel change de nom. La minière qui détient le projet nickélifère Dumont à Launay devient RNC Minerals.

Avec les informations d'Émilie Parent-Bouchard

Pierre-Philippe Dupont, directeur du développement durable, explique que cette nouvelle dénomination a pour objectif d'être plus représentative des projets de la minière qui sont en exploitation. Il précise que depuis la fin 2015, la société minière a fait l'acquisition de projets, notamment la mine d'or et de nickel Beta Hunt en Australie et de 30 % de la mine d'or et de cuivre Reed, au Manitoba.

Il mentionne que la diversification du portefeuille de projets permet à la minière de maintenir le cap en attendant la reprise du marché du nickel. « Le prix du nickel est extrêmement déprécié actuellement. Mais nous, ce qu'on voulait dans les faits, c'est se mettre en bonne position pour être capables de développer le projet Dumont lorsque les conditions seront au rendez-vous. Donc, en ayant fait ces acquisitions-là, ça nous permet d'avoir des flux de trésorerie positifs, donc aller chercher du capital de ces mines en opération là qui nous permettra éventuellement de pousser plus activement le projet Dumont », explique-t-il.

Le prix du nickel oscille présentement autour de 4,50 $ la livre, alors que, selon Pierre-Philippe Dupont, le projet Dumont commence à être intéressant économiquement à partir d'un prix au-dessus de 6 $ la livre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un sanglier est coincé sur un lac gelé





Rabais de la semaine