La saison de pêche s'est officiellement ouverte ce vendredi, au grand bonheur des amateurs de cette activité en l'Abitibi-Témiscamingue, qui ont pris d'assaut les plans d'eau de la région.

Avec les informations de Boualem Hadjouti

« Moi je suis passionné [de la pêche], mais il n'y a pas de poisson, laisse tomber Réjean Perron, à qui la chance n'a pas souri au premier jour de la saison de la pêche. On a pêché deux heures, puis [ma conjointe] a pêché un petit brochet, elle l'a remis à l'eau pour la conservation. »

Ce passionné rencontré au Domaine de la Baie Gillies, à Fugèreville, espère pouvoir attraper du poisson la prochaine fois. Mais ce n'est la seule raison qui l'attire sur les plans d'eau.

Alain Belhumeur de Rouyn-Noranda n'a pas fini de s'installer au camping du Domaine de la Baie Gillies. La pêche, c'est aussi son passe-temps, même si les prises ne sont pas toujours au rendez-vous.

« En général, on en mange du poisson, mais je te dirais qu'on n'en a pas toutes les fois qu'on va pêcher, avoue-t-il. Nous autres, on va à la pêche quand on a nos temps libres, puis [ce n'est] pas toujours le temps des poissons pour mordre », poursuit-il, philosophe. 

Recrutement de nouveaux membres

L'Association chasse et pêche du Témiscamingue centre profite aussi de l'ouverture de la saison de la pêche pour recruter de nouveaux membres. Le vice-président, André McFadden, confirme qu'il a de plus en plus d'adhérents.

« L'an passé, on avait 618 membres, cette année, on s'attend à avoir plus de membres », espère-t-il. 

Selon lui, la pêche est une activité qui attire des personnes de toute l'Abtibi-Témiscamingue et de l'Ontario au Témiscamingue.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine