Retour

La saison du Marché public d'Amos est lancée

À Amos, chaque jeudi jusqu'au 28 septembre, une vingtaine de producteurs agroalimentaires et des artisans proposent leurs produits aux visiteurs au Parc de la Cathédrale dans le cadre du Marché public d'Amos.

Avec les informations de Jocelyn Corbeil

Lionel Lapierre offre les produits de son érablière depuis les tout débuts du Marché public d'Amos, il y a 19 ans maintenant.

« C'est important certain, ça me permet d'écouler mon sirop, moi je fais tous les produits. En même temps, les gens aiment ça avoir des bons produits du Témiscamingue », lance-t-il.

À quelques mètres, on retrouve une variété de légumes frais offerts par Fernand Chassé, des Jardins de La Motte.

« Les marchés publics, ce sont des produits frais de l'année. Quand on achète à l'épicerie, ce n'est pas la même chose. Ici, ce sont des produits très très frais, ç'a été cueilli le matin et on les vend l'après-midi. »

Achat local

Les consommateurs sont très nombreux pour ce premier marché public de la saison. Ils sont sensibles à l'achat local et à la fraîcheur des produits.

« Je trouve ça important d'encourager les producteurs locaux, c'est vraiment de beaux produits qu'on peut retrouver. Je trouve ça le fun d'apporter mes enfants avec moi pour faire le tour et venir acheter des bons fruits, légumes, et des produits de la région », a confié une cliente.

« Moi, j'achète mes tomates, ma salade, mon brocoli, presque tout parce que je ne fais pas de jardin, c'est comme si je faisais mon jardin ici, je viens chercher mon jardin », ajoute une autre consommatrice.

Programmation

Des conférences et des activités pour les enfants font partie des nouveautés cette saison, explique la coordonnatrice du marché public, Danaë Ouellet.

« Cette année, on va avoir Lire au parc, on va avoir cinq jeudis avec l'animatrice de la bibliothèque, on va s'installer une grande couverture sur le gazon et on va faire la lecture aux enfants. On a des gens aussi qui vont venir offrir de mini-conférences sur le mode de vie zéro-déchet ou sur la lacto-fermentation », nomme-t-elle.

Pour une quatrième année consécutive, le Marché public d'Amos acceptera aussi sa monnaie santé exclusive dans le cadre du projet « À go on prend soin de nous ».

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards