Retour

La Vallée-de-l'Or se met au travail pour une politique de développement social

Plus d'une centaine de personnes se sont réunies, jeudi à Val-d'Or, dans le but de mettre en place une politique en développement social pour la MRC de la Vallée-de-l'Or. Les participants provenaient des secteurs des affaires, de l'éducation, du monde communautaire et municipal ainsi que des secteurs publics et parapublics.

D'après un reportage de Sandra Ataman

L'objectif est d'améliorer les conditions de vie dans la MRC. Plusieurs thèmes sont abordés comme la pauvreté, la réussite scolaire, les saines habitudes de vie et la lutte aux dépendances. La politique en développement social de la MRC de la Vallée-de-l'Or permettra d'établir des priorités.

« Je pense que ça s'inscrit dans tout ce qui est éducation, persévérance scolaire, décrochage, dans le phénomène de l'itinérance, la dévitalisation de certaines de nos municipalités sur le territoire de la MRC. Et aussi on parle d'emploi, on voit qu'on cherche de la main-d'oeuvre », souligne le maire de Val-d'Or et préfet de la MRC, Pierre Corbeil.

Un rôle à jouer par tous

L'ensemble des intervenants aura un rôle à jouer dans l'amélioration des conditions de vie sur le territoire.

« À la commission scolaire, la réussite de l'élève, c'est bien sûr l'école, mais c'est aussi tout ce qui entoure dans la communauté. Le fait de mettre en commun nos ressources et travailler aussi sur nos problématiques, de les travailler de façon concertée, on va travailler à les réduire », considère la directrice générale de la Commission scolaire de l'Or-et-des-Bois, Johanne Fournier.

Le directeur général adjoint du Centre intégré de santé et des services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue, Sylvain Plouffe croit aussi que cette collaboration est essentielle pour arriver à des résultats. « Les gens connaissent plus ce qui se passe dans leur milieu et ils ont plus d'intérêts à l'améliorer aussi. Il n'y a plus personne qui peut travailler seul pour y arriver », souligne-t-il.

L'objectif est d'adopter le document final ce printemps.

Plus d'articles