Retour

La vidéo de sensibilisation au suicide et à la cyberintimidation d'une ado de Palmarolle fait le tour du web

Une vidéo dénonçant des actes de cyberintimidation subis par une adolescente de Palmarolle, en Abitibi-Ouest, a fait le tour du Québec et même du monde depuis sa publication sur Facebook jeudi. L'engouement pour cet acte de courage est tel que le conférencier et président de la Fondation Jasmin Roy a même invité Océane Lavoie à monter sur scène avec lui pour une conférence sur l'intimidation qu'il doit prononcer à La Sarre dans quelques semaines. Une histoire qui tombe juste à point alors que s'amorce la 27e Semaine nationale de prévention du suicide.

Les visionnements de la vidéo de quelques minutes se comptent par centaines de milliers depuis sa publication jeudi soir dernier. Océane Lavoie souhaitait simplement dénoncer les propos de son intimidateur qui l'invitait à s'enlever la vie de manière anonyme. Dans la vidéo, elle explique avec beaucoup d'émotions les conséquences qu'un tel geste aurait pu avoir sur son entourage.

L'étudiante de troisième secondaire, qui est maintenant submergée de commentaires positifs qui lui proviennent de partout au Québec et d'ailleurs dans la Francophonie, est étonnée par la tournure des événements.

« L'ampleur que ça a pris, c'est surprenant, lance d'emblée la jeune femme, bien consciente que la toile est capable du meilleur comme du pire. Avec Internet, [l'avantage] c'est de pouvoir communiquer avec des gens de partout dans le monde, que je puisse partager mon expérience avec toutes les personnes d'ailleurs au Québec et même des personnes de la Belgique qui m'ont écrit. »

Je voulais vraiment que mon message passe et que les personnes qui sont victimes d'intimidation soient capables de dénoncer et de prendre confiance en eux.

Océane Lavoie, 14 ans

« Un message plein d'espoir », dit la mère d'Océane

Sa mère, qui avait noté au cours des dernières semaines un changement dans l'humeur de sa fille qu'elle décrit comme étant habituellement « rayonnante et pleine d'énergie », dit être « très fière » d'elle. Julie Chabot souhaite que le geste de sa fille puisse inciter les jeunes à dénoncer leurs intimidateurs, voire sauver des vies.

« Ça a fait sortir plein d'émotions, c'est très difficile à regarder pour des parents, mais en même temps, c'est un message plein d'espoir et je trouve qu'elle est très mature malgré ses 14 ans et qu'elle prend les bonnes décisions dans la vie, elle a plein d'outils et plein de ressources, fait valoir Mme Chabot. Je souhaite que la vidéo soit regardée en famille, parents et enfants, que ça ouvre la porte à la discussion. Il y a toujours la notion de bons secrets et de mauvais secrets, l'intimidation, les idées suicidaires, ce n'est jamais de bons secrets à garder », poursuit-elle.

Une invitation du conférencier Jasmin Roy

Après avoir pris connaissance de la vidéo, le conférencier Jasmin Roy a invité Océane Lavoie à se joindre à lui pour la conférence sur l'intimidation qu'il doit prononcer à La Sarre le 15 février prochain. Selon lui, il est important de saluer le « courage et la force » de ceux qui, comme Océane, dénoncent ces actes de violence.

« Je crois que c'est important de donner la parole aux gens qui dénoncent, fait-il valoir. D'ailleurs, quand je vais dans les écoles, je parle de ce que j'ai vécu, mais je parle aussi surtout des antidotes à l'intimidation. On va au-delà de parler juste d'intimidation, on parle plus de saines habitudes de vie émotionnelles et relationnelles et que l'intimidation ou la violence dans une communauté, ce n'est pas juste l'affaire des victimes et des agresseurs, c'est l'affaire de tout le monde. »

L'Association de prévention du suicide du Québec rappelle que si vous ou l'un de vos proches êtes en détresse, il est possible d'appeler sans frais et en tout temps au 1-866-APPELLE (277-3553) pour parler à quelqu'un.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine