Retour

Lac-Simon et Pikogan réclament une rencontre avec le ministre Pierre Moreau

Les communautés de Lac-Simon et de Pikogan demandent une rencontre avec le nouveau ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles Pierre Moreau. Ils souhaitent le sensibiliser aux enjeux autochtones.

Un texte de Marc-Olivier ThibaultCes derniers réclament la mise en place d'un processus afin que les entreprises qui exploitent les ressources du territoire respectent les droits ancestraux des communautés.Le chef de la communauté algonquine de Pikogan, David Kistabish, demande à ce que les communautés autochtones soient impliquées dans les projets de développement de la région.

« On est en 2017, ce n'est pas normal à l'heure où est-ce qu'on se parle avec le développement de la région en Abitibi-Témiscamingue que ce soit au niveau minier ou au niveau forestier », soutient M. Kistabish.

David Kistabish salue le travail de l'ancien ministre des Ressources naturelles et il est confiant que Pierre Moreau aura la même ouverture quant aux enjeux autochtones.« C'est un travail continu et y a de l'ajustement à faire à tous les niveaux au fur et à mesure que les travaux avancent. On sent l'ouverture au niveau du gouvernement finalement, du premier ministre. Maintenant qu’en est-il sur le terrain c'est les prochains jours, semaines qui seront déterminant qui vont démonter si cette ouverture sur le terrain va se faire », explique le chef Kistabish.

Plus d'articles

Commentaires