Retour

Lac-Simon : nouvelle piste d'hébertisme pour contrer la violence et l'intimidation

Les jeunes de l'École primaire Amikobi, de Lac-Simon, ont inauguré leur nouvelle piste d'hébertisme. Cette piste, qui est située dans la forêt derrière l'école, a été construite avec les élèves. Cette réalisation a permis de diminuer la violence et l'intimidation de 80 % dans la cour d'école, en seulement quelques semaines.

D'après le reportage de Sandra Ataman

Aussitôt le ruban coupé, les dizaines d'enfants se sont rués dans la toute nouvelle piste d'hébertisme. Celle-ci a été construite à partir d'arbres, de cordes et de pneus.

L'éducatrice spécialisée Steffi Marenger précise qu'une vingtaine de jeunes ont mis la main à la pâte.

« C'est un projet qu'on a commencé avec les enfants qui avaient plus de difficulté au niveau du comportement. En les impliquant dans un gros projet comme ça, et vu que c'était eux qui construisaient la piste d'hébertisme, bien, on créait un lien d'appartenance et je pense que ça a fonctionné », dit-elle.

La direction a rapidement constaté les bienfaits de cette piste, ajoute le directeur de l'École Amikobi, Luc Létourneau.

« Les jeunes, au lieu de se taper dessus dans la cour d'école, ils partent à la course dans le bois et ils s'en vont jouer. Quand on est capable d'occuper les jeunes, qu'on est capable de leur donner le goût de s'amuser plutôt que de se battre, nécessairement, [ils vont] avoir beaucoup plus de plaisir », explique-t-il.

La vice-chef, Pamela Papatie, abonde dans le même sens : « Si on garde les jeunes occupés, ça va diminuer la violence. Faut commencer avec eux autres pour que, quand ils vont grandir, ils vont devenir adultes, ça va être autre chose. »

Le directeur souhaite que les élèves poursuivent la construction de la piste dès le début de la prochaine année.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine