Retour

Lamarre et Gendron venus pour rassurer les travailleurs de la santé d'Amos

La députée du Parti québécois et porte-parole en matière de santé, Diane Lamarre, a rencontré ce matin des représentants du secteur de la santé du secteur d'Amos en comapgnie du député d'Abitibi-Ouest, François Gendron. Ils ont fait le point sur l'implantation de la réforme de la santé.

Avec les informations de Sandra Ataman

Selon Diane Lamarre, plusieurs craintes sont vécues sur le terrain. « C'est de mieux coordonner ce qu'on essaie de changer et de s'assurer que les coupures qui ont été faites vont bien rapporter l'argent qui étaient supposée être rapportée parce que toutes les coupures de poste et la réorganisation, son objectif c'était de faire des économies de 120 millions dont on n'a pas vu la couleur », clame-t-elle.

Le député d'Abitibi-Ouest, François Gendron, croit que l'implantation de la réforme sera longue. Il dit ressentir de l'incertitude de la part des travailleurs de la santé. « Le secteur amossois a toujours été fier à mort de la promotion qu'il faisait de ses succès en santé et services sociaux, que ce soit en orthopédie, maxilo-faciliaire, ainsi de suite, rappelle-t-il. Et là, je sentais depuis un bout de temps une inquiétude qui grandissait. On ne peut pas se permettre une démobilisation dans un secteur qui était si fort. Je ne veux pas qu'il devienne faible. Alors quand un secteur est fort, je veux qu'il reste fort, mais toujours lié à ma préoccupation fondamentale : qualité des soins. »

Réaction de Gaétan Barrette

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a réagi à la sortie de la députée péquiste Diane Lamarre selon laquelle la réforme de la santé devait générer des économies de 120 millions de dollars dont les québécois n'avaient pas encore vu la couleur. Le ministre Barrette soutient que cette affirmation ne tient pas la route.

« Les 1300 cadres que l'on visait à réduire, c'est fait. On pensait le faire en plus longtemps. Je l'ai dit avant Noël, elle le sait très bien. C'est vérifiable. Et elle se promène quand même, négativement, comme elle le fait toujours, en véhiculant de fausses informations encore une fois, pour que le focus médiatique soit ailleurs que sur Pierre-Karl Péladeau et ses paradis fiscaux », a-t-il déclaré.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine