Retour

Le BAPE informera la population sur le projet Akasaba Ouest d'Agnico Eagle à Val-d'Or le 24 octobre

Le bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) informera la population sur le projet d'ouverture et d'exploitation de la mine Akasaba Ouest de Mines Agnico Eagle à Val-d'Or. Cette séance aura lieu le 24 octobre prochaine au Club de Sports Belvédère à 19h30.

Avec les informations d'Émilie Parent-Bouchard

Agnico Eagle souhaite exploiter une mine d'or et de cuivre à ciel ouvert à une quinzaine de kilomètres du centre-ville de Val-d'Or. La fosse, d'une dimension de près d'un demi-kilomètre (470 m) par 385 mètres aurait une profondeur d'environ 165 mètres. De 10 000 à 12 000 tonnes de minerai pourraient être extraits chaque jour qui serait concassés et entreposés sur place.

Le minerai serait par la suite transporté pour être traité à la mine Goldex d'Agnico Eagle, alors que le concentré de sulfure serait traité à la mine La Ronde, dans la municipalité de Preissac.

Une partie des résidus servirait à réhabiliter l'ancien parc à résidus miniers Manitou, qui fait l'objet d'un projet de restauration entre Mines Agnico-Eagle et le ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles.

Le projet de la mine Akasaba est évalué à 51 millions de dollars. Il devrait créer entre 85 et 100 emplois directs et indirects pendant la phase de construction alors que l'exploitation de la mine créerait une centaine d'emplois en plus de permettre la consolidation des activités à l'usine de la mine Goldex.

La construction pourrait débuter dès 2017 et la durée de vie de la mine serait de sept ans, incluant la construction et la restauration du site d'exploitation. L'empreinte du projet occasionnerait l'empiètement de 53,1 hectares de milieux forestiers et 65,5 hectares de milieux humides.

Ces pertes de milieux humides seraient compensées par la mise en place d'un programme qui devra être approuvé par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Le bruit, les poussières et les vibrations pendant l'exploitation de la mine devraient faire l'objet de mesures d'atténuation. L'étude d'impact et l'ensemble du dossier sont disponibles sur le site web du BAPE.

Plus d'articles