Retour

Le bénévolat, une valeur ancrée dans l'ADN de l'Abitibi-Témiscamingue

Le 5 décembre marque la Journée internationale des bénévoles et selon Statistiques Canada, l'Abitibi-Témiscamingue figure au troisième rang des régions du Québec où les gens ont fait le plus de bénévolat.

Un texte de Tanya NeveuCette journée a été instituée par l'ONU en 1985 afin de souligner l'importance des bénévoles au développement économique et social des communautés.Selon Statistiques Canada, 44 % de la population de l'Abitibi-Témiscamingue, des gens âgés entre 16 et 65 ans, ont fait du bénévolat en 2012.La région se classe d'ailleurs au troisième rang après la Côte Nord (55 %) et le Saguenay-Lac-Saint-Jean (45 %).

Un Témiscamien impliquéDes bénévoles, il y en a des milliers comme Marco Latreille. Ce Témiscamien fait du bénévolat depuis plus d’une vingtaine d'années.Il a siégé sur plusieurs comités et lève toujours la main pour aider lors des événements touristiques au Témiscamingue.

Portrait des bénévoles de 16 à 65 ans au QuébecL'Institut de la statistique du Québec a publié le 4 décembre dernier un portrait des bénévoles du Québec.L'agente de recherche, Virginie Nanhou, explique que les femmes font plus de bénévolat que les hommes en moyenne. « Les jeunes en font plus que les autres »,soutient-elle.Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Abitibi-Témiscamingue peut compter sur 1500 bénévoles dans la région.Ils s'affairent à plusieurs niveaux, soit à l'organisation des activités dans les centres d'hébergement, l'accueil des usagers et des visiteurs en centre hospitalier, la gestion de petites boutiques, etc.

Plusieurs mettent aussi la main à la pâte pour amasser des fonds.Des centaines de bénévoles dans nos bibliothèquesAu Réseau Biblio de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec, il y a bon an mal an 500 bénévoles dans les 71 bibliothèques membres de l'organisme.

« Si on calcule à 16 dollars de l'heure, on en est à un demi-million (de dollars) d'investissements au niveau du bénévolat », ajoute le directeur général de l'organisme, Louis Dallaire.Selon une étude menée par le ministère de la Culture et des Communications en 2014, les bénévoles de la région se dirigent surtout vers les organismes de loisirs comme les Clubs de l'Âge d'Or et les scouts.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine