Retour

Le caribou et les armes à feu évoqués au congrès régional de la Fédération des chasseurs et pêcheurs

Le congrès régional de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FQCP) se tient samedi à Amos.

Un texte de Boualem Hajdouti

Une trentaine de représentants des associations et clubs chasse et pêche de l'Abitibi-Témiscamingue prennent part à ce rendez-vous.

Cette rencontre est l'occasion de revenir sur ce qui préoccupe les membres de la Fédération dans la région, notamment le caribou forestier de Val-d'Or, explique la présidente régionale de la Fédération des chasseurs et pêcheurs, Nathalie Dallaire.

« On va aborder l'enjeu du caribou de Val-d'Or, sur lequel la Fédération se préoccupe énormément, dit-elle. Ensuite, les espèces envahissantes il y en a qui envahissent les zones agricoles, on aura l'occasion de partager une conférence avec l'Union des producteurs agricoles, ensuite les espèces envahissantes pour nos plans d'eau, quelles sont ses espèces, comment on pourra les identifier et comment on pourra agir en tant que pêcheur et chasseur ».

Les congressistes vont également aborder la question du registre des armes à feu, explique à nouveau Nathalie Dallaire.

« Est-ce qu'au niveau régional, on va prendre une position qui est différente de celle de la Fédération provinciale, je ne pense pas. On va faire en sorte que la campagne verrouille ton arme soit mieux connue, que les chasseurs soient plus conscients de l'importance d'entreposer leurs armes de façon sécuritaire. Ça, on va en parler beaucoup. Mais, pour le restant, on va faire en sorte que les chasseurs respectent la loi, mais est-ce qu'on va être pressés d'enregistrer nos armes? Peut-être pas tant que ça », précise Nathalie Dallaire.

Ele affirme également avoir déjà saisi le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, sur d'autres enjeux tels que le plan de gestion de l'ours noir et les poissons-appâts.

Plus d'articles