Retour

Le Carrefour jeunesse emploi du Témiscamingue veut garder ses jeunes en région

Le Carrefour jeunesse emploi du Témiscamingue tenait jeudi la première édition de sa journée TOP CHRONO, une activité destinée aux élèves de 4e secondaire qui vise à leur démontrer les perspectives d'emploi au Témiscamingue.

Avec les informations de Tanya Neveu

« Savez-vous en quoi vous voulez vous en aller? », est la question qui revient sur les lèvres des employeurs, qui interrogent du même coup les jeunes sur leurs intérêts et leur futur choix de carrière.

La directrice générale au RIFT, Amélie Cordeau, fait partie des 25 employeurs qui rencontrent les jeunes dans le cadre de l'activité TOP CHRONO. « On leur a prouvé que oui, il y a de l'emploi au Témiscamingue et que toute l'implication qu'on a au cours de notre vie peut nous servir à avoir un emploi en région », fait-elle valoir.

Le Carrefour jeunesse emploi initie cette nouvelle formule dans le but de démontrer aux jeunes la diversité des emplois disponibles au Témiscamingue.

Travailler sur le retour en région

« On est obligés de voir nos jeunes partir, veut, veut pas s'ils veulent aller au Cégep ou avoir un parcours universitaire, explique l'agente de migration Place aux jeunes, Catherine Drolet Marchand. Donc il faut augmenter les stratégies pour les faire revenir. »

Les jeunes interrogés souhaitent revenir dans la région après leurs études. « Parce qu'on habite ici depuis qu'on est jeunes », fait valoir l'une d'entre eux. « Je tiens à ma région et je suis intégré dedans, renchérit un autre adolescent. Je veux rester pour qu'elle continue à prospérer. »

La journée TOP CHRONO permet également aux jeunes de discuter de la conciliation travail-études et du développement du territoire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine