Retour

Le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue ne veut pas de cannabis près de ses établissements

Le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue veut que soit interdite la vente de cannabis près de ses établissements.

Il se range derrière la position de Fédération des cégeps qui a présenté cette semaine un mémoire en commission parlementaire dans le cadre du projet de loi 157 sur le cannabis.

La Fédération recommande d'interdire les points de vente de cannabis à proximité des écoles, des cégeps et des universités.

Une position à laquelle adhère le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, qui veut aussi pouvoir interdire la consommation du cannabis sur ses terrains et dans ses locaux.

« Toute la notion d'interdiction de l'usage du cannabis dans les établissements d'enseignement, déjà le cégep a une orientation dans ce sens-là pour tout ce qui est du tabagisme, donc on va dans le même sens, on souhaite que le cannabis ne soit pas accepté sur nos terrains et je pense que ça, c'est clair pour nous », explique la directrice des Affaires étudiantes et des communications, Nicole Langlais.

« Ensuite, l'autre préoccupation qui est importante, c'est toute la vente du cannabis. Comment on va mieux encadrer ? Ça c'est l'autre préoccupation qu'on avait », précise-t-elle.

Le Cégep appuie également la proposition de la Fédération portant sur la sensibilisation des jeunes à l'usage du cannabis.

Plus d'articles