Retour

Le centre de radiothérapie du CISSS-AT pourrait devenir un centre de cancérologie

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT) annonce que le futur centre de radiothérapie est en voie de devenir un centre de cancérologie.

Avec les informations de Marc-Olivier Thibault

Pendant la phase de développement du projet de radiothérapie, l'administration du CISSS-AT a constaté que 20 % des futurs patients en radiothérapie devront aussi recevoir des traitements en oncologie.

La directrice des services professionnels et de l'enseignement universitaire, Dre Annie Léger, explique où en est rendu le projet.

« La condition est qu'il faut que ça rentre dans les pieds carrés qu'on nous a autorisés et dans les budgets. Là, on sait que ça entre dans les pieds carrés, mais on ne sait pas si ça entre dans les budgets, parce que ça prend des architectes et des ingénieurs pour faire les plans. »

Le projet est passé à la vitesse supérieure, affirme Dre Léger.

Une annonce préélectorale?

Le président-directeur général du CISSS-AT, Yves Desjardins, ne croit pas que cette volonté d'aller à grande vitesse dans le développement du futur centre a un lien avec la tenue, dans quelques mois, des élections provinciales.

Il se réjouit simplement que le projet soit prioritaire pour le gouvernement.

« Moi, ce que je souhaite pour la population, c'est qu'il y ait un centre de radiothérapie et d'oncologie. Moi, si on me demande d'accélérer, mes équipes seront au rendez-vous, parce que je veux que ce soit le plus rapidement possible. Donc dans ce cas-ci, docteure Léger l'a bien expliqué, on est en vitesse "grand V" et "grand double V". »

Le bâtiment du futur centre sera adjacent au centre hospitalier de Rouyn-Noranda, au coin de la 9e rue et de la rue Tremoy. La pelletée de terre est prévue cet été.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce chien refuse qu'on le prenne en photo





Rabais de la semaine