Retour

Le Chenil d'Aiguebelle offre de grands espaces et de l'air pur aux chiens de la SPCA

Le Chenil d'Aiguebelle vient en aide à la Société de prévention contre la cruauté envers les animaux (SPCA) de Rouyn-Noranda. Chaque semaine, un chien est amené à la pension pour chien pour interagir avec les autres et se dégourdir. Tout cela dans le but de faciliter son adoption.

Un reportage de Claude Bouchard

« Cédrick, viens-t'en », lance la copropriétaire du Chenil d'Aiguebelle, qui interpelle son nouveau pensionnaire d'un jour.

Élyse Lessard accueille un chien de la SPCA chaque semaine. « On donne de notre temps. On n'avait pas les moyens de donner des sous une fois par semaine, mais on a du temps, des connaissances, on a des installations qui nous permettent de pouvoir offrir ça », fait-elle valoir.

Après une journée à observer le comportement du chien amené par la SPCA, Élyse Lessard dresse un portrait qu'elle partage à l'organisme et qu'elle publie sur Facebook.

« Savoir comment ils ont réagi dans un nouvel environnement. Comment il s'est adapté, comment a été sa réaction avec les autres, comment il communique avec les autres chiens », énumère-t-elle.

Des données précieuses pour la SPCA

La directrice générale de la SPCA de Rouyn-Noranda, Sylvia Loiselle, veut mettre toutes les chances de son côté pour que les animaux trouvent preneur.

« De notre côté aussi, on complète un dossier, indique-t-elle. On est en mesure de pouvoir parler à la personne qui serait intéressée. Plus les animaux se font voir, [meilleure] est leur chance d'adoption. »

En ce qui concerne Cédrick, le labrador qui a passé la journée au Chenil, Élyse Lessard n'est pas inquiète. « [Il est] un petit peu indépendant, mais quand même intéressé par les autres chiens, adorable », tranche-t-elle.

Ne reste plus qu'à lui trouver une nouvelle famille.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine