Retour

Le chien de sang, l'ami des chasseurs qui ont perdu la trace de leur gibier

La période de la chasse à l'orignal est toujours en cours dans la zone 13 qui couvre la majorité de l'Abitibi-Témiscamingue. À cette occasion, certains chasseurs font appel aux services d'un chien de sang, un animal spécialement entraîné pour aider les chasseurs à retrouver le gibier dont ils ont perdu la trace. 

Avec les informations de Jean-Marc Belzile

« Il était à la bordure du bucher, à la limite du bois fort », explique un chasseur au conducteur de chien de sang Serge Ferron, qui vient d'être appelé à la rescousse dans le secteur d'Arnfield pour un orignal atteint par balle dont on a perdu la trace. 

Arrivé sur place en milieu d'après-midi, Serge Ferron trouve du poil perdu par l'orignal. « Vraiment, le poil est pareil, pareil, cuisse arrière, analyse-t-il d'abord. Je vais le garder, puis si tu [l'as atteint dans la] cuisse arrière, [la grande quantité] de sang vient de là. »

Son chien Irka s'imprègne de l'odeur du sang à proximité. Cette stratégie lui permet ensuite de pouvoir partir sur les traces de l'animal. Au fur et à mesure que la bête avance, son maître la félicite : « bravo, bonne fille », lui lance-t-il. 

Recherches intensives...

Après trois heures de recherche, Serge Ferron, commence à avoir des doutes. « Les bulles qu'il y a dans le sang, moi je n'ai pas vu de broue de poumons, quand c'est du sang de poumons tu vois carrément des bulles dedans, indique-t-il. Effectivement, il y a de l'air dans ce sang-là, mais c'est de l'air musculaire. J'aimerais ça te compter une autre histoire que ça, mais je vois juste ça. »

...mais vaines

Malgré tout, la recherche se poursuit à la noirceur puisqu'Irka, le chien de sang, est toujours sur la piste de l'animal. Vers 21 h et après plus de 10 kilomètres de marche, le constat est toutefois évident, cet orignal n'est pas mort.

« Moi j'ai diagnostiqué une balle dans l'épaule avant avec le poil qu'on a trouvé au lieu d'abattage », tranche Serge Ferron devant le groupe de chasseurs déçus. 

L'association des conducteurs de chien de sang forme chaque année une centaine de nouveaux conducteurs dans la province. Selon Serge Ferron, le taux de succès de son chien est de pratiquement 100 % lorsque l'animal est atteint mortellement.

Pour un aperçu de ce à quoi la fête ressemble lorsque la recherche est un succès... 

Plus d'articles