Retour

Le CISSS-AT dresse le bilan de l'interruption de service en anesthésie à Rouyn-Noranda

Le président-directeur général du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue a fait le point concernant les problèmes de stérilisation à Rouyn-Noranda. Jacques Boissonneault assure que tout est maintenant rentré dans l'ordre.

Avec les informations de Jean-Marc Belzile

Il affirme que les chirurgies urgentes qui avaient dû être retardées ont été réalisées. Le retard pour les chirurgies non urgentes devrait être rattrapé d'ici 3 à 4 semaines.

Une douzaine d'experts de partout au pays ont été mobilisés afin de régler le problàme.

Toutefois, Jacques Boissonneault ne connaît pas encore le coût engendré par cette rupture de services. « Il y a les coûts technologiques, il y a les coûts humains, puis il y a le risque à travers ça. Une problématique complexe comme ça doit avoir un coût considérable, donc on va vous expliquer le portrait, mais ce qui est clair, c'est que le bris ou le problème n'en est pas un de négligence », a-t-il déclaré.

Plus d'articles