Retour

Le CISSS-AT réagit à la guerre de chiffres entre la CAQ et le ministre de la Santé sur le taux d'utilisation des blocs opératoires

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT) a réagi aux chiffres présentés hier par la Coalition Avenir Québec (CAQ) sur le taux d'occupation des blocs opératoires au Québec.

Le CISSS-AT mentionne qu'il n'a les données que pour trois de ses sites et que les salles sont occupées à 42 %.

La région doit composer avec certaines particularités selon l'organisation. Par exemple, à La Sarre et à Ville-Marie, la disponibilité des chirurgiens ne permet pas d'utiliser les salles cinq jours par semaine.

La directrice adjointe aux services hospitaliers du CISSS-AT, Martine Humbert, explique également que les équipes médicales alternent leur utilisation des salles d'opération.

« Je vous donne un exemple : j'ai un bloc opératoire où j'ai sept salles de disponibles, mais on a un fonctionnement de une à trois salles par jour. Cet avantage-là nous permet d'avoir plus de salles et de gagner plus de temps en journée parce que la même équipe dans la journée va utiliser les deux salles, fait-elle valoir [...] Ça fait qu'on va sauver du temps au niveau du ménage et tout ça, mais c'est sûr que si on calcule le taux d'utilisation de ces salles-là, on va avoir un taux d'utilisation qui est plus bas. »

La CAQ soutenait hier que les salles d'opération de la région étaient utilisées à 29 %.

Plus d'articles

Commentaires