La MRC Abitibi délègue une partie de ses responsabilités au CLD du secteur. Le Centre local de développement Abitibi sera donc maintenu, malgré que ses effectifs soient passés d'une douzaine à six depuis l'adoption de la Loi 28 en avril 2015. Il sera responsable du développement et du soutien à l'entreprenariat pour les années 2016 à 2018.

Le président du CLD Abitibi, Pascal Rheault, est satisfait de ce dénouement. « C'est quand même une bonne nouvelle. Chacun va pouvoir se spécialiser dans son secteur et le CLD, on avait une bonne expertise de créée depuis 16 ans qu'il existait. On a pu garder une partie de l'expertise pour pouvoir travailler dans le milieu », dit-il.

Cette décision a été prise à la suite d'une consultation menée sur le territoire de la MRC Abitibi.

Plus d'articles

Commentaires