Retour

Le composé de lithium au Québec : le plus vert au monde?

Le composé de lithium le plus vert au monde pourrait être produit au Québec. C'est ce qu'a affirmé le président et chef de la direction de Nemaska Lithium, Guy Bourassa, devant les membres de la Chambre de commerce et d'industrie de Rouyn-Noranda.

Le projet situé dans le Nord-du-Québec pourrait voir le jour en 2018. Il nécessitera des investissements de 549 millions.

« Au lieu de prendre des réactifs comme le soda ash et tous les sous-produits qui en découlent, on utilise l'hydroélectricité comme réactif principal, donc beaucoup plus vert. Ça nous permet de générer beaucoup moins de produits nocifs. Ça nous permet également de produire du silicate d'aluminium comme sous-produit qui sert notamment à fabriquer le ciment », affirme le PDG de Nemaska Lithium, Guy Bourassa.

Le président de la Chambre de commerce et d'industrie, Jean-Claude Loranger, croit que les compagnies de la région pourront profiter du projet Whabouchi.

« C'est quand même un petit projet, les principales retombées vont être dans la région de la Mauricie, on est conscient de ça, mais je pense qu'on peut tirer notre épingle du jeu avec notre expertise qu'on a ici, dans la région. Ç'a été démontré dans le projet Stornoway, dans le projet Osisko, que nos bâtisseurs de mines, quand ils se mettent ensemble, ils sont capables de faire des projets très rentables pour l'industrie », considère-t-il. 

Si la minière obtient les subventions nécessaires, 185 emplois seraient créés sur le site de la mine, en plus de 85 autres à l'usine basée à Shawinigan.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine