Retour

Le Conseil central de l'Abitibi-Témiscamingue en campagne pour la sauvegarde des CPE

La bataille pour les droits en services de garde doit se poursuivre selon le Conseil central de l'Abitibi-Témiscamingue.

Le syndicat lance une campagne régionale d'information auprès des parents et de la population.

Il demande au gouvernement de réinvestir dans les services de garde pour en assurer la qualité.

La responsable de la condition féminine au Conseil, Johanne Provencher, veut le retour au tarif universel dans les services de garde. 

« Nous, on demande de revenir sur les tarifs universels. Ça, c'est un point majeur. Parce que les tarifs universels, ça permettait à toutes les personnes, les femmes et les hommes de pouvoir aller travailler. Mais surtout en majorité, aux femmes, qui, elles, peuvent se permettre avec des tarifs de 7 ou 8 $ d'aller travailler. Et ça permet aussi aux centres de la petite enfance d'avoir un meilleur budget pour les aider à améliorer leur milieu de travail », explique Johanne Provencher.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine