Retour

Le conseil municipal de Rouyn-Noranda dénonce les coupes imposées par le CALQ à des organismes culturels régionaux

Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) a amputé une somme de près de 100 000 $ au budget du Théâtre du Cuivre de Rouyn-Noranda. C'est ce qu'affirme Mario Provencher, maire de Rouyn-Noranda. La société d'État a refusé de renouveler un grand nombre d'enveloppes budgétaires habituellement récurrentes à des organismes culturels de la région.

Un texte de Félix B. Desfossés

Le conseil municipal de Rouyn-Noranda a donc adopté une motion afin de joindre sa voix à celle des autres MRC de la région pour demander au CALQ de maintenir les enveloppes attribuées en 2016-2017 pour la prochaine année.

Le maire Provencher a mentionné que dans la plupart des cas, ces coupes représentent environ 20 % à 30 % du budget qui était alloué auparavant aux organismes touchés.

M. Provencher ajoute que les raisons invoquées par le CALQ pour couper dans les enveloppes budgétaires semblent arbitraires. « On donne des raisons style : "Ce n’est pas innovateur", "Ça ne touche pas tel genre de public", "On n’encourage pas la relève" et ils nous disent que là, dans les nouveaux critères, vous ne rentrez pas », déplore-t-il.

Mario Provencher cite le concert hommage à Richard Desjardins donné en clôture du 15e Festival de musique émergente comme une illustration de la vitalité culturelle de la région qui doit continuer d’être encouragée par le CALQ.

Rappelons que le député d’Abitibi-Ouest, François Gendron, a récemment fait une sortie dénonçant ces mêmes coupes qui font particulièrement mal aux organismes culturels de son secteur.

Plus d'articles

Commentaires