Retour

Le CPE La Magie du Rêve, de Val-d'Or, fête ses 40 ans

Le centre de la petite enfance La Magie du Rêve, de Val-d'Or, célèbre ses 40 ans. C'est l'un des plus vieux organismes de ce genre à offrir des services de garde aux enfants dans la région. Les compressions gouvernementales des dernières années ont cependant fait mal au CPE, qui entrevoit des difficultés quant a son avenir.

Un texte de Sandra Ataman

Une murale de centaines de visages d'enfants est installée à l'entrée de la garderie pour souligner les 40 ans de la Magie du Rêve. En 1976, le CPE était un service de garde pour les employés de l'Hôpital de Val-d'Or. En 1997, la Magie du rêve a rejoint le réseau des centres de la petite enfance mis en place par le gouvernement du Québec.

Interrogée sur les défis des prochaines années, la directrice générale, France-Claude Goyette, dit entrevoir des difficultés pour l'avenir de son établissement. Elle affirme que les compressions dans le réseau des CPE lui font mal.

« On veut offrir la même qualité qu'on offrait il y a plusieurs années et c'est de plus en plus difficile. C'est au niveau de l'administration qu'on a essayé de couper le plus possible, mais les enfants écopent pareil, parce que les heures des éducatrices ont diminué, etc. », explique-t-elle. 

Le député d'Abitibi-Est, Guy Bourgeois, qui participait à la célébration du 40e anniversaire se dit conscient des efforts demandés au conseil d'administration des CPE. « C'est un programme qui n'avait jamais vraiment été révisé. Oui, chaque fois qu'on fait un exercice comme celui-là, ça amène des préoccupations parce qu'on change le modèle. Mais, ultimement, ce qui prime, c'est le service à la clientèle et c'est dans cette optique qu'on a fait ces changements-là, mais on doit le faire dans un cadre budgétaire », a-t-il répondu. 

Le député libéral ajoute qu'il croit au réseau des centres de la petite enfance et que sa priorité est que chaque enfant ait accès aux services.

Plus d'articles

Commentaires