Retour

Le CRDAT salue la mise sur pied du Fonds d'appui au rayonnement des régions

Le Conseil régional de développement de l'Abitibi-Témiscamingue (CRDAT) salue la décision du gouvernement de financer à nouveau le développement régional.

La semaine dernière, le ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, Martin Coiteux, est venu rencontrer les élus en vue de la mise sur pied du nouveau Fonds d'appui au rayonnement des régions. Un fonds de 100 millions de dollars par année dont l'administration sera confiée aux tables régionales des préfets, qui ont remplacé les Conférences régionales des élus (CRÉ) en 2015.

Pour sa part, le CRDAT, qui a aussi été mis sur pied après l'abolition des CRÉ, croit qu'il s'agit d'un pas dans la bonne direction, même si le financement est beaucoup moins élevé qu'auparavant.

« C'est que là, au moins, les élus vont avoir les moyens d'agir, et ça, ça va permettre de faire une meilleure concertation sur les priorités de la région. C'est sûr qu'on est loin du financement que la CRÉ avait. Juste en projets et en mandats, la CRÉ, au moment de fermer ses livres, était à 7,5 millions. Là, le prédisent de la Conférence des préfets nous parle d'un million, peut-être quatre au maximum dans quelques années. C'est sûr qu'on est encore loin du compte, mais si on travaille tous ensemble, on est certains qu'on est capables de faire le mieux pour les intérêts de la région », explique le secrétaire et porte-parole du CRDAT, Normand Lemieux.

Le CRDAT se réjouit des priorités mises de l'avant par la table des préfets, soit de soutenir l'Observatoire, Valorisation Abitibi-Témiscamingue et la Société de l'eau souterraine, entre autres.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine