Retour

Le député François Gendron exige le renouvellement du programme de drainage des terres agricoles

Le député d'Abitibi-Ouest, François Gendron, presse le gouvernement de renouveler le programme de drainage des terres agricoles de l'Abitibi-Témiscamingue, un programme de trois millions de dollars qu'il avait lui-même annoncé en 2013 alors qu'il était ministre de l'Agriculture.

À l'époque, environ 25 % des terres de la région étaient adéquatement drainées contre une proportion s'élevant à 50 % pour les terres du reste de la province.

François Gendron, souhaite que des sommes soient allouées à ce programme dansle prochain budget du gouvernement, qui doit être déposé le 17 mars

« C'est clair que moi, par mes impôts, j'ai contribué à drainer les sols du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie, [des] Laurentides, [de] Lanaudière, [de la] Montérégie, [des] plaines du Saint-Laurent. Bon, bravo! Mais là, on demande au Québec de contribuer, par les impôts de l'ensemble des contribuables, à ce que l'Abitibi rattrape le retard du double du reste du Québec sur le drainage des sols. Ce n'est pas latin ça. »

Luc Blanchette croit au renouvellement du programme

Interrogé sur cette question, le ministre responsable de l'Abitibi-Témiscamingue et député de Rouyn-Noranda-Témiscamingue dit avoir rencontré des agriculteurs à ce sujet et croire qu'il s'agit d'un programme efficace. Il dit également être confiant de voir les sommes allouées au drainage des terres agricoles de la région renouvelées. 

« À l'origine, le concept a été développé par [le député libéral] Pierre Corbeil, explique Luc Blanchette. François Gendron l'a mis en place pour une période de trois ans. Là, on arrive à son renouvellement et autant [le ministre de l'Agriculture] Pierre Paradis avec qui j'en ai longuement parlé et moi, [nous avons] fait nos représentations auprès du ministre des Finances. Et on espère que ce sera dans le budget. Vous comprendrez que je ne peux pas me compromettre à ce moment-ci. »

Plus d'articles

Commentaires