Retour

Le développement du projet de mine à Launay devra encore attendre, selon Royal Nickel

Royal Nickel Corporation attend toujours pour développer le projet Dumont à Launay. L'entreprise dévoilait ce matin les résultats de son deuxième trimestre.

Avec les informations d'Émélie Rivard-Boudreau

Des pertes au dernier trimestre

Pour la période de trois mois qui s'est terminée le 30 juin 2016, Royal Nickel a subi une perte nette de 7,5 millions de dollars, soit quatre cents (0,04 $) l'action. Pour la même période l'an dernier, l'entreprise avait déclaré une perte nette de 1,2 million de dollars, soit une cent (0,01 $). Elle considère que le marché du nickel n'est pas suffisamment élevé pour envisager à court terme l'avancement des travaux de la mine à ciel ouvert à Launay.

Selon le maire de la municipalité, Rémi Gilbert, il faudra attendre près de quatre ans avant de voir des travaux s'exécuter. « Selon l'entente permanente que nous avons avec Royal Nickel, nous avons des réunions en comité restreint avec eux à tous les deux mois, et il y a trois semaines, on avait justement cette réunion, où ils nous fournissent toutes les informations nécessaires sur le déroulement. Entre temps, on fonctionne normalement. De toute façon, dans notre budget municipal, on n'avait jamais dépensé un sou dans l'espoir. Nous, on attend que des événements se passent et on fonctionne normalement », assure-t-il.

Se préparer pour la remontée des prix

La présidente-directrice générale de l'Association minière du Québec (AMQ), Josée Méthot, considère qu'il n'est pas rare que des projets miniers prennent plus de temps à se concrétiser. Elle indique que les fluctuations cycliques de l'industrie expliquent cette réalité.

« Je comprends que vous êtes en Abitibi et que vous êtes plus dans les gisements aurifères et qu'à l'heure actuelle, ça se passe relativement bien, mais si je regarde du côté de la Côte-Nord, les projets pour le minerai de fer sont tous au ralenti actuellement, justement parce que le prix du fer est très bas, remarque M. Méthot. Ce qu'il faut, c'est être prêt pour lors de la remontée. Lorsque les prix vont être bons, il faut être prêt à travailler, à opérer, pour justement pouvoir en retirer le maximum de profits possibles. »

Au cours du deuxième trimestre, Royal Nickel a néanmoins effectué des tests sur le minerai du projet Dumont. La minière a également complété son acquisition à 100% de la mine Beta Hunt en Australie et de la mine Reed au Manitoba.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine