Retour

Le FME commence déjà à préparer le terrain de jeu de sa 14e édition

L'équipe du Festival de musique émergente de l'Abitibi-Témiscamingue (FME) est dans les derniers préparatifs pour les quatre jours de spectacles qui se dérouleront de jeudi à dimanche prochains à Rouyn-Noranda.

Un texte d'Émilie Parent-Bouchard

L'organisation s'apprête à accueillir quelques milliers de personnes de l'extérieur de la région, soit 30 % de l'achalandage total du festival qui enregistre un peu plus de 30 000 entrées chaque année. En entrevue sur ICI RDI, le président du FME, Sandy Boutin, souligne qu'il s'agit d'un défi logistique d'envergure parce que le festival s'étend dans toute la ville de Rouyn-Noranda.

« C'est quand même une grosse logistique, surtout que le festival n'est pas sur un site fermé, dit-il. C'est un festival qui s'incarne dans la ville, chacun des bars, des restaurants, des endroits est envahi par des scènes, par des groupes, et tout ça. Donc, il faut faire venir beaucoup de camions de Montréal pour apporter la technique parce qu'on utilise pas mal tout ce qu'il y a en Abitibi. »

Dimanche, les fourmis du FME s'appliquaient déjà à la tâche pour accueillir tout ce beau monde. La quincaillerie nécessaire pour ériger le quartier général du festival, dans le quartier du Vieux-Noranda, en face du Petit-Théâtre, dans la 7e Rue, jonche déjà les espaces vacants en attendant que la Ville de Rouyn-Noranda autorise la fermeture de la rue, plus tard cette semaine. 

Un « cadeau des Francofolies » en ouverture

Le Festival de musique émergente commence jeudi avec un spectacle extérieur dans la 7e Rue. Le groupe Québec Redneck Bluegrass Project réchauffera les planches pour un spectacle de Galaxie et de Marie-Pierre Arthur, un « cadeau des Francofolies de Montréal », explique Sandy Boutin.

« Ils ont décidé de réunir ces deux groupes d'amis qui s'aiment bien, mais qui sont énormément sur scène, donc ça fait plein, plein, plein de musiciens sur scène, raconte-t-il. Ils l'ont fait une première fois aux Francofolies de Montréal. Donc j'ai appelé [le responsable de la programmation des Francofolies] Laurent Saulnier pour voir s'il ne nous ferait pas le cadeau de nous permettre de refaire la formule pour l'ouverture du FME. »

Place aux découvertes

Le président a aussi hâte de voir la formation Half Moon Run, « un coup fumant », dit-il, en prestation sur la même scène le lendemain. « On a vu l'éclosion de Half Moon Run dans les dernières années et d'être capable de faire venir le spectacle ici à Rouyn-Noranda, c'est un bon coup, dit-il. Mais sinon, de façon globale, on reste vraiment dans l'esprit de découverte où il y a très peu de têtes d'affiche. »

Ce sont effectivement plus de 65 artistes qui feront vibrer la 14e édition du Festival de musique émergente de l'Abitibi-Témiscamingue cette année.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine