Retour

Le Lac Témiscamingue subit un vieillissement prématuré

C'est du moins le constat que fait l'Organisme de bassin versant du Témiscamingue (OBVT), qui effectue des échantillonnages sur ce plan d'eau depuis 2010. L'Association pour la préservation du Lac Témiscamingue souhaite d'ailleurs mettre en place une série d'actions pour sensibiliser la population à cette situation.

Avec les informations de Tanya Neveu

À Ville-Marie, sur les berges du Lac Témiscamingue, l'eau est littéralement brune.

« Il faut dire que le Lac Témiscamingue se situe sur une plaine argileuse. Donc, on parle de sédiments fins. C'est un élément qui fait en sorte que le lac s'enrichit en phosphore, notamment », explique la directrice générale de l'OBVT, Marilou Girard Thomas.

Depuis 2010, quatre stations de suivi de la qualité de l'eau sont installées sur le Lac Témiscamingue.

Les résultats des échantillons démontrent, entres autres, que le niveau de transparence du lac est très bas.

L'activité humaine n'y serait pas étrangère, poursuit Marilou Girard Thomas.

« Il faut faire attention à garder les berges le plus naturelles possible, pour éviter le ruissellement des éléments nutritifs dans le plan d'eau. Éviter l'utilisation de fertilisants dans nos plates-bandes », précise-t-elle.

Une situation préoccupante

Cette réalité interpelle l'Association pour la préservation du Lac Témiscamingue.

Préoccupés, ses membres souhaitent collaborer à la prise d'échantillons sur le lac et à établir des liens avec le nord-est ontarien, qui est aussi bordé par le même plan d'eau.

L'organisme souhaite aussi rencontrer le milieu municipal.

Le Lac Témiscamingue fait 110 kilomètres de long et atteint, à certains endroits, plus de 200 mètres de profondeur.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Regardez la réaction de cette fille!





Rabais de la semaine