Retour

Le maintien à domicile des aînés est une priorité du CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue

L'enjeu du maintien à domicile pour les aînés a été au coeur de la rencontre d'information publique du président-directeur général du CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue, mardi, à Rouyn-Noranda.

Un texte de Marc-Olivier Thibault

Yves Desjardins a convenu que la région faisait face à un grave problème de soutien à domicile.

Un réinvestissement est prévu dans le programme Soutien à l'autonomie des personnes âgées. « Tout ce programme est en voie d'expansion. Nous, comme établissement, on a déjà commencé à investir des sommes d'argent afin de revisiter des processus, revoir les façons de travailler pour desservir le plus de monde possible », affirme le PDG de l'organisation.

Ce dernier ajoute que le CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue travaille sur plusieurs actions concrètes afin d'améliorer les services aux aînés.

Yves Desjardins croit que la réforme du réseau de la santé va permettre de répondre aux besoins de la population.

La restructuration permettra des économies financières et de mieux répartir les services en fonction des besoins.

« L'enjeu est d'avoir le bon service, au bon endroit, de la bonne façon, et d'utiliser les ressources en optimisant leur potentiel. Donc, faire que la bonne personne soit à la bonne place. À partir de là, s'il y a des marges financières qui sont dégagées de là, [il faut] réinvestir cet argent en fonction de notre population et des besoins futurs de la population », soutient le président-directeur général.

Faible assistance

Six personnes se sont déplacées pour assister à la rencontre d'information publique. Yves Desjardins ne se décourage pas face à ce faible taux de participation de la population, mais il reconnaît qu'il pourrait y avoir des changements afin de rejoindre le plus de citoyens possible.

La prochaine rencontre d'information publique aura lieu le 23 mai à Amos.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une mère et son fils offrent une danse inoubliable





Rabais de la semaine