Retour

Le MAPAQ veut trouver une solution dans le dossier de l'artisan-boulanger Léandre Bergeron

Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) affirme être en recherche de solution dans le dossier de l'artisan-boulanger Léandre Bergeron, mais rappelle toutefois que des règles sont en vigueur et doivent être respectées. 

Les personnes qui veulent faire de la préparation d'aliments dans une cuisine domestique doivent obtenir un permis. Elles doivent également suivre une formation en hygiène et salubrité. Par ailleurs, la vente ne doit pas dépasser 100 kilos par mois et l'aire de préparation doit également être uniquement destinée à cet usage.

Recherche de compromis

« M. Bergeron est bien au fait que son dossier est sous analyse et que des alternatives vont lui être soumises, a soutenu la conseillère en salubrité alimentaire du MAPAQ, Johanne Minville, invitée à commenter le dossier par l'émission le Radio magazine. Le MAPAQ a toujours été à la recherche de solutions face à la situation de M. Bergeron. »

Cette fin de semaine, Léandre Bergeron a affirmé que le ministère a rejeté sa demande de dérogation et le somme de se conformer, d'ici deux ans, aux règles de salubrité.

Depuis plusieurs années, Léandre Bergeron se fait reprocher par des inspecteurs de ne pas produire son pain dans un lieu qui répond à ces règles, puisqu'il est produit chez lui dans sa cuisine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine