Retour

Le marché immobilier poursuit sa progression en Abitibi-Témiscamingue

L'an dernier, plus de 1 200 maisons unifamiliales ont été vendues dans la région pour une valeur moyenne de 191 000 dollars, ce qui représente une hausse par rapport à l'année précédente, selon des données de la Chambre immobilière de l'Abitibi-Témiscamingue.

Avec les informations de Jocelyn Corbeil

La vigueur du secteur minier et le faible taux de chômage ont des impacts sur la demande pour des résidences unifamiliales dans la région selon le coordonnateur à la Chambre immobilière de l'Abitibi-Témiscamingue, Christian Matte.

À Rouyn-Noranda, le démarrage possible du projet aurifère Horne 5 de Falco devrait entraîner la création de centaines d'emplois et mettre de la pression sur le marché immobilier ajoute Jean Limoges, courtier immobilier agréé à Rouyn-Noranda, Royal LePage Limoges & Assoc. « Ça fait beaucoup parler au niveau des propriétaires qui veulent vendre. Ils ont beaucoup d'espoir que les nouveaux travailleurs vont pouvoir acheter leur propriété. Les acheteurs de maison eux, sont un peu plus actifs parce qu'ils ont peur de ne pas avoir de maison en 2019-2020. »

La compagnie Maison Nordique de La Sarre, qui construit des maisons usinées, se positionne pour répondre à la demande à Rouyn-Noranda. Le directeur des ventes Maison Nordique, Éric Pigeon, a du agrandir son équipe de travail.

« Les mesures que nous Maison Nordique on a mis en branle, on a un 2e représentant dans le secteur de Rouyn-Noranda. Nous avons aussi un développement dans le secteur de Bellecombe qui va nous permettre d'accueillir de nouvelles familles » explique-t-il.

D'autres promoteurs devraient annoncer, dans les prochaines semaines, des projets de développement immobilier liés à l'effervescence du secteur minier.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards