Retour

Le MRC d’Abitibi désobéit aux directives de Québec et refuse l’agrandissement de la sablière

Les maires de la MRC d'Abitibi ont refusé la demande d'agrandissement de la sablière à Saint-Mathieu-d'Harricana, contrevenant ainsi aux directives gouvernementales.

Un texte de Thomas Deshaies

Les élus régionaux sont préoccupés par l’emplacement de la sablière, exploitée par les entreprises Roy et Frères. Celle-ci est située directement sur l’esker Saint-Mathieu-Berry, entre le puits d’alimentation de la Ville d’Amos et l’usine d’embouteillage d’eau Eska. L’exploitant avait déposé une demande d’agrandissement il y a quelques mois.

Les 16 maires de la MRC ont voté à l’unanimité contre l’agrandissement hier soir. « On a discuté amplement de cette demande, explique le préfet suppléant, Pascal Rheault. On sait très bien que la situation de cette gravière est vraiment problématique et on a donc refusé la demande. »

La MRC défie le ministère?

Le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN), à qui appartient le terrain de la sablière, a délégué son pouvoir d’octroi des baux à la MRC d’Abitibi.

Questionné à ce sujet il y a une semaine, le directeur du développement et du contrôle de l’activité minière au MERN, Roch Gaudreau, avait affirmé que la MRC ne pouvait pas refuser la demande. « Les MRC n’ont pas le pouvoir de refuser lorsque l’exploitation est effectuée en vertu de la Loi sur les mines », avait-il expliqué.

« On était conscient de la position qu’on prenait, mais je pense qu’on l’a prise de bonne foi pour la protection de la ressource, affirme le préfet suppléant, Pascal Rheault. On est conscient qu’il y a du développement économique, puis qu’on a besoin de gravier, mais à un moment donné, il y a peut-être d’autres secteurs limitrophes, parce que c’est vraiment au cœur de l’esker. »

Plus de détails suivront.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces