Retour

Le Plan directeur de l’eau de l'Organisme de bassin versant Abitibi-Jamésie approuvé

Le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) a approuvé en décembre dernier le Plan directeur de l'eau de l'Organisme de bassin versant Abitibi-Jamésie (OBVAJ).

Le document dresse le portrait et fait le diagnostic des bassins versants des rivières Abitibi, Harricana et Bell.

Un plan d'action quinquennal a été élaboré pour améliorer la qualité de l'eau, explique la directrice générale par intérim, Geneviève Mongeau.

« Il y a différents enjeux qui ont été définis dans le Plan directeur de l'eau. Premièrement au niveau de la qualité de l'eau, touchant également les écosystèmes, la sécurité par rapport à la gestion de l'eau, à la quantité de l'eau, et il y a un aspect au niveau culturel par rapport à l'intégration de l'eau sur le territoire », dit-elle.

L'OBVAJ doit également renforcer ses connaissances sur la qualité et la quantité de l'eau sur le territoire et travailler à améliorer les systèmes d'assainissement des eaux usées qui ne fonctionnent pas correctement.Mais ce n'est pas la seule chose que l'organisme doit faire, explique Geneviève Mongeau.

« On a une problématique généralisée en Abitibi au niveau du sol où on a une contamination de certains secteurs par l'arsenic, un métal lourd, qui se trouve naturellement présent dans le sol. Ce n'est [toutefois] pas une contamination anthropique », explique Geneviève Mongeau.

En tout, ce sont 85 différentes actions que l’OBVAJ doit réaliser afin de mieux protéger la ressource en eau.

Plus d'articles

Commentaires